BACKPAGENEXT

Reine Pokou, huile sur toile / 127 x 85 cm – 50 x 33.8 in / 2005 – Vendu

Alba Pokou était une reine courageuse qui dirigeait une tribu qui se localisait originellement au sein de ce que l’on considère l’actuel Ghana : le peuple Akan.

Alors que l’harmonie et la paix régnaient sur son peuple, la jalousie grandissait au cœur même de sa famille. Certains d’entre eux complotaient pour la renvoyer de son trône en créant une alliance avec un Roi voisin, qui a exhorté la Reine à fuir et ceux qui la soutenaient à en faire de même. Mais les guerriers du Roi ennemi les suivirent, avec ordre de tous les tuer .

La légende dit qu’ils ont atteint la rive d’une rivière qu’ils ne pouvaient pas traverser. Les gens étaient bouleversés en voyant les troupes de soldats s’approcher au loin. Le mage du village a demandé aux esprits de la rivière de calmer ses eaux pour leur permettre de traverser, ce dernier a répondu qu’ils devaient céder leur bien le plus précieux. C’est alors que le peuple rassemble à la hâte tout l’or et les bijoux qu’ils jetèrent dans le fleuve pour répondre à la demande des esprits du fleuve, mais l’eau a violemment rejeté les pierres précieuses. Le mage revint à la rivière et dit : « Mais nous avons donné tout notre or ! Pourquoi tes eaux sont-elles encore si agitées ? ».  « Cela n’a pas de valeur », répondit l’esprit, « donnez moi l’enfant prince héritier du trône et vous serez en sécurité ».

Le mage transmit la demande des esprits à la Reine. Un silence lugubre suivit les paroles du mage. Malgré sa douleur, consciente du problème, la Reine obéit et donna son enfant à la rivière. Les eaux s’apaisèrent et les gens passèrent immédiatement d’une rive à l’autre. De l’autre côté, le peuple s’agenouilla en signe de reconnaissance devant  sa Reine qui poussa un grand cri de douleur « Ba ouli ! » Ce qui signifie « l’enfant est mort ! » Frappée par ce cri, la foule le ressentit si profondément qu’elle décida de se rebaptiser. Ce jour là, une nouvelle nation naquit, les « Baoule », que l’on peut considérer comme l’ethnie fondatrice de l’actuelle Côte d’Ivoire.

 

Editions disponibles


Côte d’Ivoire